Photo Gauz HR-2 CCCP

Carte Blanche à Gauz - La restitution des biens culturels africains

Literature and debate

Ville de Nanterre
88 rue du 8 mai 1945
92000 Nanterre
France

Quote

La conversation est organisée dans le cadre du Sommet de Septembre.

Discussion entre Véronique Rieffel, galeriste à Grand Bassam, Gauz’ et Ghislaine Glasson-Deschaumes, cheffe de projet du labex Les passés dans le présent (Université Paris Nanterre) autour de la question de la restitution des biens culturels africains. Cette discussion est accompagnée de la projection du film de la  performance d’Amina Meliane Bamba, dite « Amee » (slameuse) et de Gérard Bango (sculpteur). Le film d’Alain Resnais et Chris Marker, Les statues meurent aussi, point de départ de cette réflexion, sera disponible du jeudi 25 mars (20h) au jeudi 25 mars (23h) sur la WebTV de l’Université Paris Nanterre.

“Quand est paru ce qu’il est désormais convenu d’appeler le rapport Sarr/Savoye “sur la restauration du patrimoine culturel africain”, je me suis d’abord réjoui qu’une question vieille et discutée depuis longtemps soit revenue au goût de l’actualité non pas par le simple éclat de la déclaration et d’images spectaculaires, mais surtout par la réflexion pointue de “spécialistes”. Hélas, ce rapport a fait basculer la compréhension populaire de la problématique du trop parcellaire au trop complexe. Il y a une voie intermédiaire écrite par Chris Marker et Alain Resnais en 1953 avec ce film commandé par Alioune Diop himself créateur des célèbres éditions Présence Africaine. Mon cheminement sur ces questions a commencé par la découverte de ce documentaire indémodable qui pose un regard (et une voix) toujours d’actualité.“

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’Université Paris-Nanterre.

(Re)voir la conférence : 

 

Les participants :

Amina Bamba (Côte d'Ivoire), Gérard Bango (Côte d'Ivoire), Ghislaine Glasson-Deschaumes (France), Gauz (Côte d'Ivoire), Véronique Rieffel (Côte d'Ivoire)

 

À propos de  Gauz (Côte d'Ivoire) :
Gauz’ est le nom de plume d'Armand Patrick Gbaka-Brédé, né à Abidjan, Côte d'Ivoire, en 1971. Après avoir été diplômé en biochimie et (un temps) sans-papiers, Gauz’ devient photographe, documentariste et directeur d’un journal économique satirique en Côte-d’Ivoire. Il a aussi écrit le scénario d’un film sur l’immigration des jeunes Ivoiriens, "Après l’océan".
Avec l’ouvrage Debout-Payé, Gauz’ est le premier lauréat d'un nouveau prix : le Prix des libraires Gibert Joseph. Il reçoit également pour ce même livre le Prix Littéraire des lycéens, apprentis et stagiaires de la formation professionnelle d'Ile-de-France 2016 pour les Yvelines (78) et est élu Meilleur premier roman français de l'année 2014 au classement annuel des Meilleurs livres de l'année du magazine Lire. Il reçoit aussi le Grand Prix Littéraire d’Afrique noire 2019 pour son roman Camarade Papa.
 

À propos de la Ville de Nanterre :

Africa2020 s’invite à Nanterre, ville-monde de par ses valeurs, son histoire et ses habitants. La ville de Nanterre se mobilise à travers ses services culture, citoyenneté, jeunesse, environnement, coopération avec le monde (…), son université et ses associations. L'ambition de la ville de Nanterre est d’encourager la rencontre en invitant la jeune création africaine : spectacles vivants, arts de la rue, enseignements artistiques, cinéma, arts visuels, littérature et édition, cultures urbaines… Africa2020 permet de témoigner de la capacité du service public à éveiller au monde et de comment l’art et la culture peuvent être facteurs de démocratie et de développement durable ici et là-bas.

Opening hours

En ligne le jeudi 25 mars à 18h30.

Sponsored by

  • République Française
  • Institut Français
  • Agence Française de développement
  • Conseil présidentiel pour l'Afrique