Collectif Exit Frame (Ghana) -c- Julien Pitinome  - Collectif Oeil

La Condition Publique

Headquarters
-

La Condition Publique
14 place Faidherbe
59100 Roubaix
France

Quote

Ces évènements sont organisés dans le cadre du QG Roubaix à la Condition Publique

Kelvin Haizel, Markers... Adaptation For Another “Sunday in Hell” et "Between Bars and a Hard Place on a Sunday in Hell »

Du 21 avril au 25 juillet

Au cours de sa résidence à Roubaix en avril 2021, l'artiste plasticien Kelvin Haizel a entamé son processus de création. La première installation qu'il a réalisée Markers... Adaptation For Another “Sunday in Hell” lors d’une résidence de création sur les quatre îles de l’archipel des Comores est exposée dans les Laboratoires de la Condition Publique. Inspiré par le crash du vol 961 en 1996, et les bandes dessinées de Baba Yussif - activiste comorien militant, ayant longtemps critiqué l’occupation française de Mayotte, l’une des trois îles de l’archipel - Kelvin Haizel a mis en scène une série photos intitulée Babysitting A Shark In A Coldroom. Sa deuxième installation "Between Bars and a Hard Place on a Sunday in Hell" sera réalisée in situ. L’artiste a été inspiré en explorant la ville de Roubaix pendant sa résidence. Kelvin Haizel a été bousculé par le calme qui régnait en cette période de confinement et a remarqué que cela laissait place à une visibilité croissante des objets qui interagissent entre eux, sans l'intervention humaine et a voulu retranscrire ces faits dans son oeuvre.

Participant :  Kelvin Haizel (Ghana)

Ibrahim Mahama, Capital Corpses II

Du 21 avril au 25 juillet 2021

Conçue spécialement pour la Verrière de la Condition Publique, cette nouvelle version de son œuvre Capital Corpses, présentée à Rome en 2019, se compose de 112 machines à coudre, collectées au Ghana grâce à une communauté mobilisée par l'artiste. Ibrahim Mahama évoque ici, à travers ces objets communs mais porteurs de symboles et de mémoire, le passé industriel de Roubaix tout comme les traditions textiles du Ghana. Animée par les visiteurs, l'œuvre prend une toute autre dimension. Les machines à coudre, activées à l’unisson, déploient alors des ondes sonores pensées par l’artiste comme un pont entre les deux continents, aux histoires à la fois communes et si différentes.

Participant :  Ibrahim Mahama (Ghana)

Bernard Akoi-Jackson

Du 7 avril au 28 avril

Tout au long de sa résidence, Bernard Akoi-Jackson explorera la vie quotidienne des habitants de Roubaix. Entouré des forces vives de la jeunesse roubaisienne, il tentera d’en comprendre les codes visuels à travers l’étude de leurs styles vestimentaires, leurs postures, leurs accessoires...Nourri de ces diverses observations, l’artiste inventera, avec des partenaires locaux, une série de costumes, ainsi qu’un ensemble de gestuelles. Ainsi sera créée une véritable procession, prenant la forme d’une parade orchestrée pour l’ouverture et la clôture du Festival Pile au RDV.

Le 2 juillet 2021 aura lieu une procession avec les créations de Bernard pour l’ouverture du Festival Pile au RDV.

Participant : Bernard, Akoi-Jackson (Ghana)

Kwasi OHENE-AYEH

Du 7 au 28 avril

La résidence de Kwasi Ohene-Ayeh prévue au LABO148 à l’occasion d’AFRICA 2020 a été transformée en résidence virtuelle, intitulée « Nouvelles cartographies ». Pour la suite de sa résidence et à l’occasion du festival Pile au RDV, l’artiste s’oriente vers la création d’une série de projets participatifs. Sous la forme d’une scène ouverte pendant le festival, chacun des participants apporte alors son histoire, ses origines, son art. De son intervention individuelle naît alors une forme collective, sans aucune préférence de genre, de classe, de technique.

Du 2 juillet au 11 juillet, une restitution de la résidence aura lieu le festival Pile au RDV.

Participant : Kwasi OHENE-AYEH (Ghana)

Ato ANNAN

Du 28 avril au 19 mai

Entouré de la communauté créative de la Condition Publique, Ato Annan va concevoir la scénographie du festival Pile au rdv dans une approche collaborative et DIY. Mettant en scène son art et les symboles adinkras du Ghana, il amènera sur les berges du canal un peu de l’ambiance chaleureuse des rues de Kumasi, grande ville ghanéenne.

Du 2 juillet au 11 juillet, une restitution de la résidence aura lieu pendant le festival Pile au RDV.

Participant :  Ato ANNAN (Ghana)

Adwoah Amoah

Du 7 au 28 avril

Adwoa Amoah s’interroge sur la danse comme patrimoine immatériel commun à tous. Dans une ville comme Roubaix, aux racines multiples, l’idée est de compiler un catalogue de danses populaires des différentes communautés. Après une série de workshops, une performance de danse collective aura lieu à l’occasion du Festival Pile au RDV.

Une restitution sous la forme d'une performance collective aura lieu pendant le festival Pile au RDV du 2 au 11 juillet.

Participant Adwoah Amoah (Ghana)

JOYCE GYEBI

Du 7 avril au 28 avril

A l’occasion du festival, explorez les saveurs d’Afrique avec la cheffe Joyce Gyebi et la complicité des acteurs gastronomiques de la ville de Roubaix. Joyce Gyebi est une entrepreneure culinaire ghanéenne passionnée par la cuisine africaine, sa documentation et sa conservation. Elle gère un service de restauration appelé Mukasechic et dirige « Food Events Company ». Son entreprise produit des évènements culinaires à travers le continent africain, dont le « Jollof Festival ». Joyce est aussi l’une des présentatrices de l’émission télévisée ghanéenne « Cooking in heels » (cuisiner en talons). Elle espère devenir cheffe et auteure de livres culinaires dans le futur.

Pendant sa résidence Joyce collaborera avec le restaurant l’Alimentation situé à la Condition Publique, elle élaborera également quelques recettes qui seront proposées lors du festival Pile au RDV.

Participant :  Joyce Gyebi (Ghana)

Yoriyas

Du 21 avril au 25 juillet

L’Institut pour la photographie et la Condition Publique invitent le photographe marocain Yoriyas pour une résidence et une installation photographiques dans l’espace urbain, en collaboration avec Parkour59. Le résultat de cette résidence sera présenté au Festival Pile AU RDV du 2 au 11 juillet 2021 sous forme d’exposition sur les berges du Canal.

Participant :  Yoriyas (Maroc)

 

À propos de  EXIT FRAME (Ghana) :

EXIT FRAME est un collectif créé en 2012 par cinq artistes ghanéens (Adwoa Amoah, Ato Annan, Kelvin Haizel, Kwasi Ohene-Ayeh et Bernard Akoi-Jackson) dans le sillage d’un projet panafricain commun, “Du¬bois of our time”, monté par la Fondation Nubuke (Accra, Ghana), Uzora Projects et le Visual Arts Network (Lagos, Nigeria), le Musée d’art contemporain de l’Université Amherst du Massachussets (USA), et du Dubois Centre for PanAfrican Culture (Accra, Ghana). Comment construire un récit de l’Afrique qui leur soit propre ? Comment revendiquer et actualiser l’héritage historique et culturel panaricain ? Comment organiser une nouvelle production fondée sur les interactions, les solidarités et un maillage véritablement panafricain ?

 

À propos de  La Condition Publique :

La Condition Publique est un laboratoire créatif permettant la rencontre entre les acteurs artistiques, culturels ou créatifs et les enjeux urbains, sociaux ou environnementaux. Terrain de jeu sans limite, tiers-lieu ancré dans son quartier, la Condition Publique envisage la créativité comme un levier pour l’innovation et la transition d’un territoire

Transports

Metro / Tram : Eurotéléport - Bus V'Lille : Condition Publique

Feather events

La Condition Publique
14 place Faidherbe
59100 Roubaix
France

Collectif Exit Frame (Ghana) -c- Julien Pitinome  - Collectif Oeil
La Condition Publique
50.691032409668, 3.1887509822845
Headquarters
-

Sponsored by

  • République Française
  • Institut Français
  • Agence Française de développement
  • Conseil présidentiel pour l'Afrique