Un.e Air.e de famille

Un.e Air.e de famille

Women Focus Headquarters
-

Musée d'art et d'histoire Paul Eluard
22 bis rue Gabriel Péri
93200 SAINT-DENIS
France

Plein tarif : 5 € – Tarif réduit : 3 € (+ de 60 ans, étudiants, Amis du Louvre, Pass découverte, …)
Quote

Ce projet est organisé dans le cadre du Focus Femmes et du QG Saint-Denis au Musée d'art et d'histoire Paul Éluard.

L’exposition ouvre un dialogue entre les collections historiques du musée, enrichies de nombreux prêts, et les oeuvres d’artistes femmes issues du continent africain, mettant en lumière l’engagement commun des artistes à travers les siècles. L’intérêt des Surréalistes pour les objets d’art extra-occidentaux et pour « une primitivité à la fois lointaine et originaire » a eu tendance à figer durablement le regard occidental sur ce que l’on nomme « l’art africain ». Toutefois, ces artistes se sont engagés avec force contre l’exposition coloniale de 1931, à travers des tracts (Ne visitez pas l’exposition coloniale et Premier bilan de l’exposition coloniale) et une contre-exposition, La Vérité sur les colonies. Deux décennies plus tard, c’est à travers le combat en faveur de la libération d’Henri Martin que s’exprime à nouveau l’engagement d’Eluard, aux côtés de Picasso, Léger et Sartre, contre la politique coloniale de la France. Certaines de ces initiatives réunissent des artistes de différents fonds du musée (tels que Paul Eluard et Francis Jourdain) ou trouvent écho parmi des oeuvres d’autres époques (Gavarni, Honoré Daumier ou Jean Effel). De nombreuses femmes artistes du continent africain ou de sa diaspora se sont réunies autour de ce projet afin de donner à entendre leurs voix, grâce à un large éventail de disciplines artistiques. Faisant dialoguer oeuvres historiques et contemporaines, l’exposition explore les thèmes du rapport à l’autre, de la mémoire, des cartographies, des migrations ou encore des spiritualités et de l’engagement (post)colonial. C’est à l’aune d’une identité hybride, formée de différents apports, que ces oeuvres proposent une lecture différente de la modernité, dépassant la question des origines dans laquelle elles sont bien souvent enfermées.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site internet du  Musée d'art et d'histoire Paul Eluard.

 

Participants : 

Laeïla ADJOVI (Bénin/Sénégal), Eliane AISSO (Bénin), Malala ANDRIALAVIDRAZANA (Madagascar/France), Yto BARRADA (Maroc/France), Nadia KAABI-LINKE (Tunisie/Allemangne), Kapwani KIWANGA (Canada/France/Tanzanie), Tuli MEKONDJO (Namibie/Angola), Otobong NKANGA (Nigéria/Belgique), Owanto (Gabon), Thania PETERSEN (Afrique du Sud), Katia KAMELI (Algérie/France), (Les) Soeurs Chevalme (France), Euridice Zaituna Kala (Mozambique)

Au programme

--> Lien de réservation pour tous les événements

  • Jeudi 24 juin | 18h

Vernissage

  • Vendredi 25 juin | 16h

Rencontre avec Owanto, Katya Berger et la Maison des femmes

Donnant à entendre des centaines de témoignages qui brisent le silence sur les mutilations génitales féminines, les voix de l’œuvre One Thousand Voices résonneront dans la chapelle et feront écho à celles de ses créatrices Owanto et Katya Berger. En compagnie de Ghada Hatem, gynécologue-obstétricienne et fondatrice de la Maison des femmes de Saint-Denis, et de femmes qui ont raconté leur propre vécu, elles vous présenteront ce projet de longue haleine, qui concerne de nombreux pays.

Tarif : 5€

  • Samedi 26 juin | 15h30

Ciné-goûter Aya de Yopougon de Marguerite Abouet

Aya est une jeune fille studieuse qui habite à Yopougon, quartier populaire d’Abidjan, en Côte d’Ivoire. Elle adore passer du temps avec sa famille et ses deux meilleures amies. Mais un événement va bouleverser leur vie... Projection suivie d’un goûter fourni par le musée.

Gratuit

  • Dimanche 27 juin | 15h-17h

Visite-atelier Et si nous visitions le musée de manière décoloniale ?

Françoise Vergès, politologue, féministe décoloniale et antiraciste, propose une après-midi de déambulation et un atelier autour de l’exposition Un.e Air.e de famille.

Au programme : désapprendre pour apprendre dans une perspective de décolonisation du regard et de l’écoute, et de questionnement de la manière dont la colonisation imprègne toujours le présent.

Tarif : 5€

  • Dimanche 27 juin | 16h-18h
  • Dimanche 4 juillet | 16h-18h
  • Dimanche 11 juillet | 16h-18h

Les siestes musicales - en partenariat avec Pan African Music

Imaginez : un cadre architectural magnifique, un jardin fleuri, du reggae, de la soul, du funk… ce combo vous donne envie ? Alors rendez-vous au musée pour trois dimanches placés sous le signe de la convivialité, de la détente et des musiques africaines, des plus belles voix féminines aux chants indépendantistes.

Gratuit

  • Mercredi 30 juin | 14h30
  • Jeudi 15 juillet | 14h30

Visites guidées multilingues Vous parlez français, arabe, portugais, soninké ou d’autres langues ? En compagnie de Gwladice Djiraibé, venue du Tchad, en service civique international au musée dans le cadre de la Saison Africa2020, venez partager votre richesse linguistique en famille, à travers une visite spéciale et des échanges autour des œuvres.

Gratuit

  • Jeudi 1er juillet | 17h30

Ciné-rencontre Mariannes noires de Mame-Fatou Niang et Kaytie Nielsen

En compagnie de Mame-Fatou Niang, maîtresse de conférence francosénégalaise en littérature et coréalisatrice de Mariannes noires, le musée vous propose une projection de ce documentaire plusieurs fois primé. Mêlant les voix de sept jeunes femmes françaises, ces récits donnent à voir un territoire multiculturel, entre questionnements et épanouissement.

Gratuit

Visites virtuelles L’atelier des artistes en partenariat avec Afrique in visu

  • Vendredi 2 juillet | 17h30

Rencontre avec Eliane Aïsso, modération par Sonia Recasens

  • Vendredi 9 juillet | 17h30

Rencontre avec Yto Barrada, modération par Hicham Bouzid

  • Vendredi 15 octobre | 17h30

Rencontre avec Tuli Mekondjo, modération par Louise Thurin

  • Lundi 25 octobre | 17h30

Rencontre avec Thania Petersen, modération par Taous Dahmani. Grâce à un partenariat avec Afrique in visu, plateforme de documentation collaborative, découvrez les ateliers de plusieurs artistes de l’exposition, de Cape Town à New York en passant par Porto Novo ou Anvers. Ces moments privilégiés, en visio-conférence, vous permettront d’entrer dans l’intimité de la création. Venez échanger avec celles dont les oeuvres sont présentées au musée, en compagnie de spécialistes de leur travail.

Tarif : 6€

  • Samedi 3 juillet | 15h30

Ciné-goûter Petite lumière d’Alain Gomis, La petite vendeuse de soleil de Djibril Diop Mambety, Deweneti de Dyana Gaye

Ces trois courts-métrages sénégalais mettent en scène le destin de trois enfants, mêlant l’amitié, le rêve et l’humour. A découvrir en famille ! Projection suivie d’un goûter fourni par le musée.

Gratuit

  • Samedi 3 juillet | 16h

Performance Mon Anthologie du Raï

Katia Kameli, une des treize artistes contemporaines de l’exposition, met à l’honneur la musique raï lors d’une soirée exceptionnelle dans les jardins du musée. Voir, écouter, parler : les sens sont mis à contribution pour évoquer ce reflet de la culture populaire algérienne, qui permet d’aborder des thèmes comme la transmission entre générations et les changements d’une société.

Gratuit

  • Samedi 3 juillet | 15h
  • Samedi 7 août | 15h
  • Samedi 21 août | 15h
  • Samedi 30 octobre | 15h

Visite-atelier A ton micro ! Création de podcast

Sinatou Saka, spécialiste de l’innovation numérique et journaliste à RFI et France24, vous propose de laisser une trace de votre passage au musée, ré-écoutable à l’infini. Armé de votre téléphone, devenez un véritable enquêteur et partez à la rencontre des oeuvres, des visiteurs et des autres participants, pour créer un podcast qui vous ressemble.

A partir de 15 ans - Tarif : 5€ Gratuit le 3 juillet pour la Nuit des musées

  • Dimanche 4 juillet | 15h

Rencontre avec Laeïla Adjovi et Salimata Diop

Venez échanger avec l’artiste Laeïla Adjovi autour de son projet Les Chemins de Yemoja, présenté ici pour la première fois, et Salimata Diop, curatrice francosénégalaise et ancienne directrice du musée de la photographie de Saint-Louis au Sénégal.

Tarif : 5 €

  • Mercredi 7 juillet | 15h

Visite-atelier Cartographie de l’Afrique

Laeïla Adjovi, qui présente une installation inédite pour Un.e Air.e de famille, partage sa réflexion autour de la cartographie, comme objet de représentation et de domination entre Afrique, Europe et Amériques. Après une introduction traitant de l’influence de cette thématique dans son travail, l’artiste proposera aux participants de dessiner des cartes de pays, existants ou imaginaires, et de réfléchir ensemble sur les notions de mobilité et de nationalité.

A partir de 12 ans - Tarif : 5€

  • Samedi 10 juillet | 15h30

Ciné-goûter Le ballon d’or de Cheik Doukouré

Bandian, jeune Guinéen passionné de football, n’a qu’une idée en tête : quitter son village pour rejoindre l’Europe et devenir joueur professionnel. Ce film, à découvrir en famille, est inspiré de la vie de Salif Keïta, premier ballon d’or africain. Projection suivie d’un goûter fourni par le musée.

Gratuit

  • Dimanche 11 juillet | 14h30
  • Jeudi 29 juillet | 18h
  • Jeudi 5 août | 18h
  • Vendredi 20 août | 14h30
  • Dimanche 19 septembre | 15h
  • Dimanche 10 octobre | 14h30
  • Dimanche 7 novembre | 14h30

Visites guidées de l’exposition

Tarif : 5€ / gratuit le 19 septembre pour les Journées européennes du patrimoine

  • Dimanche 11 juillet | 16h
  • Dimanche 10 octobre | 16h

Balade atelier en famille Un.e Air.e de famille

Dans le cadre de l’exposition temporaire Un.e Air.e de famille, venez découvrir les œuvres qui, entre culture d’origine et mondialisation, proposent une lecture différente de la modernité. Dialogue d’ici et d’ailleurs, contact et transmission, femmes et art, ces thèmes seront abordés pendant la visite qui sera suivie d’un atelier pour petits et grands.

A partir de 8 ans - Tarif : 3€

  • Jeudi 15 juillet | 18h

Rencontre avec Achille Mbembe

En marge du Nouveau Sommet Afrique France, qui aura lieu les 8 et 9 juillet à Montpellier, le philosophe, politologue et historien Achille Mbembe viendra partager son travail et ses réflexions sur les relations entre les deux continents. Les échanges s’articuleront autour du lien à réparer et des moyens de bâtir un monde commun.

Gratuit

  • Mercredi 21 juillet | 14h30
  • Samedi 24 juillet | 14h30
  • Mercredi 28 juillet | 14h30
  • Mercredi 4 août | 14h30

Visite-atelier Clair.e.s Obscur.e.s

Le duo d’artistes plasticiennes Les sœurs Chevalme, participant à Un.e Air.e de famille, vous invite à réfléchir à la question de la visibilité et de l’invisibilité des minorités à travers l’exploration du clairobscur en photographie. Venez découvrir les secrets d’un éclairage dynamique et réaliser des portraits individuels ou en groupe, à la lisière du visible.

A partir de 12 ans - Tarif : 5€

  • Jeudi 2 septembre | 17h30

Ciné-rencontre Félicité d’Alain Gomis Le monde de Félicité, chanteuse dans un bar à Kinshasa, bascule quand son fils de 14 ans est victime d’un accident de moto. Cette mère, figure d’abnégation et de courage, fera tout pour le sauver, dans une course contre la mort mêlant musique, rêves et rencontres. La séance sera suivie d’un échange avec Valérie Osouf et Dyana Gaye. Présence de Vero Tshanda Beya, actrice du film (sous réserve).

Gratuit

  • Samedi 4 septembre | 15h
  • Samedi 11 septembre | 15h
  • Samedi 25 septembre | 15h
  • Samedi 2 octobre | 15h

Visite-atelier Slam et poésie

Si vous aimez jouer avec les mots, les sons et leur sens, venez vous exprimer aux ateliers de slam organisés par les artistes Djemislam et Le Parolier du Sud, pour un moment de pur partage et de communion avec la force des mots-dits.

A partir de 12 ans - Tarif : 5€

  • Samedi 11 septembre | 16h

Visite guidée avec les commissaires de l’exposition

Tarif : 5€

  • Samedi 18 septembre | 15h

Visite-lecture

Dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, cette visite propose un dialogue entre oeuvres plastiques et écrits autour de l’Afrique. Une médiatrice du musée et les lecteurs de la médiathèque Centre-ville vous invitent à découvrir des visions artistiques contemporaines et des histoires multiples au fil de cette exposition placée sous le signe des échanges et de la rencontre.

Gratuit

  • Samedi 25 septembre | 15h30

Slow visite

Faire taire son brouhaha intérieur ? C’est à cette expérience, dans ce lieu autrefois voué au silence, que vous convient Gaëlle Piton, sophrologue, institutrice de méditation, et Alice Cuny, médiatrice culturelle. Venez découvrir l’exposition Un.e Air.e de famille en pleine conscience.

Tarif : 5€

  • Les 7, 8 et 9 octobre

Colloque international L’esclavage colonial dans les musées européens : mises en récit et regards d’artistes

Dix ans après le colloque international “Exposer l’esclavage - méthodologies et pratiques”, et au milieu des récents appels à “décoloniser” les musées, ce colloque cherche à examiner la représentation de la traite négrière, de l’esclavage colonial et de son abolition dans les contextes muséaux européens. Il se propose d’examiner la mise en récit mais également la remise en question des discours que portent les pays initiateurs de la traite négrière sur cette question. Organisé par l’Université Paris 8, l’Université de Picardie Jules Verne et la Bucknell University (Lewisburg, USA).

Gratuit - Réservation au 01 83 72 24 57

  • Dimanche 10 octobre | 15h30

Conférence Les musiciens racontent leur 93.

En partenariat avec Afrisson L’association Afrisson vous fait découvrir les parcours de musiciens africains présents en Seine-Saint-Denis, de Zahia Zihouani à Djéli Moussa Diawara, mettant en avant leurs apports et leurs transmissions auprès des jeunes générations. D’autres propositions sur www.afrisson.com

Gratuit

  • Jeudi 14 octobre | 17h30

Ciné-rencontre Flame d’Ingrid Sinclair

Premier long-métrage d’Ingrid Sinclair, militante active pour l’indépendance du cinéma au Zimbabwe, Flame retrace les événements de la “chimurenga”, ou guerre de libération, qui fait rage dans la Rhodésie de 1975, à travers le regard de deux adolescents, Florence et Nyasha. La séance sera suivie d’un échange avec Valérie Osouf (sous réserve).

Gratuit 

  • Jeudi 28 octobre | 17h30

Ciné-rencontre Sur la planche de Leïla Kilani

Badia, Imane, Asma et Nawal ont vingt ans et vivent à Tanger. Le jour, elles travaillent comme ouvrières ; la nuit, elles traversent la ville et profitent de leur jeunesse avec une seule envie : être libres. La séance sera suivie d’un échange avec Valérie Osouf. Présence de Leïla Kilani (sous réserve).

Gratuit

 

À propos de  Farah Clémentine Dramani-Issifou (France / Bénin) :

Farah Clémentine Dramani-Issifou est film curator, commissaire d’exposition indépendante et doctorante.


Farah Clémentine Dramani-Issifou est film curator pour La Semaine de la Critique (Festival de Cannes) et le Festival international du Film de Marrakech, commissaire d’exposition indépendante et doctorante. Depuis dix ans, elle initie des projets mêlant la programmation cinématographique, l’art contemporain et la recherche. De 2010 à 2017, elle crée et dirige le Festival des Nouveaux cinémas documentaires et BeninDocs (Paris, Porto Novo, Lomé, Phnom Penh). En 2020, elle est commissaire de l'exposition Western Foura : les cowboys sont noirs (Chapitre 1)! présentée au Poitiers Film Festival. Ses travaux de recherche s'intéressent à l'exposition des arts contemporains et des cinémas africains dans les musées et les festivals de cinéma. A ce titre, elle participe à des colloques internationaux, publie des essais dans des ouvrages scientifiques ("Forgeons un avenir panafricain pour le Fespaco", Black Camera : 50 years of Fespaco, Dir. Gaston Kabore, Bloomington : Indiana University Press, à paraître en 2021, "Curating Film Festivals at the age of COVID 19 : the cases of 2020 La Semaine de la Critique and of Marrakesh International Film Festival", in Festivalisation Reconsidered: Taking Stock of a Popular Aggregation Model in Pandemic Times, Dir. Marijke de Valck, Basingstoke : Palgrave MacMillan, à paraître en 2021, “L’énonciation curatoriale des festivals de cinéma en Afriques francophones”, in Festivals de cinémas en Afriques francophones, Dir. Claude Forest, L’Harmattan, 2020, et "Mille Soleils de Mati Diop, une esthétique de l'interstice” in Dix films d'Afrique, Dir. François Fronty, L'Harmattan, 2019) et écrit régulièrement pour la revue de cinéma francophone Frenchmania. Elle co-dirige le Centre Yennenga, hub cinématographique créé par le cinéaste Alain Gomis à Dakar.

 

À propos du  Musée d'art et d'histoire Paul Eluard :

Situé à Saint-Denis, dans le cadre plein de charme d’un carmel du XVIIème siècle, le musée d’art et d’histoire Paul Eluard abrite des collections uniques consacrées notamment à la ville de Saint-Denis depuis le Moyen Âge, l'évolution de ses paysages et son histoire industrielle, à la Guerre de 1870 et à la Commune de Paris de 1871, mais aussi à l'art moderne, Paul Eluard et les Surréalistes, Pablo Picasso, Albert André et Francis Jourdain. Sa riche programmation pluridisciplinaire, ses visites et ateliers pour tous les publics et ses projets participatifs lui ont valu le premier prix Osez le musée décerné par le Ministère de la Culture en 2019.

 

Transports

Métro : ligne 13, station Porte de Paris, sortie 3
RER : ligne D, arrêt Gare de Saint-Denis
Autobus :
154 : arrêt Marché de Saint-Denis
153, 170, 239, 253, 254, 255 : arrêt Porte de Paris
Tramway : T1 arrêt Basilique de Saint-Denis, T5 arrêt Marché de Saint-Denis, T8 arrêt Porte de Paris
Voiture : Autoroute A1 et A86, sortie Saint-Denis Porte de Paris
Parking : Basilique, Porte de Paris

Sponsored by

  • République Française
  • Institut Français
  • Agence Française de développement
  • Conseil présidentiel pour l'Afrique